La perte d’autonomie qu’elle soit passagère ou durable, représente souvent un poids financier.

Pour que chaque personne, ayant le besoin d’une prestation à domicile, puisse en bénéficier tout en respectant un budget, il existe différentes aides financières.

Notre association informe et conseille sur les différentes aides existantes en fonction de la situation de chacun.

-      L’APA (Allocation Personnalisé d’Autonomie) :

Cette allocation est attribuée sur dossier dès 60 ans aux personnes rencontrant des difficultés à accomplir les gestes de la vie courantes. Cette allocation est consentie sous forme de prestations qui peut prévoir l’aide à la personne, le petit appareillage, la téléassistance…son montant est calculé en fonction des ressources et du degré d’autonomie par l’équipe médico-sociale du Conseil Départemental1.

-      La PCH (Prestation Compensatrice du Handicap),

Les personnes handicapées de 20 à 60 ans ayant un taux d’incapacité supérieur à 50% peuvent bénéficier d’une PCH pour obtenir une aide pour les actes de la vie quotidienne2.

-      Les prestations des caisses de retraite :

CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la santé au travail), MSA (Mutuelle Sociale Agricole), l’action sanitaire et sociale de ces caisses a pour principal objectif de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées en accordant des aides pour l’aide ménagère à domicile. Cette aide vise l’entretien courant du logement, les courses, la confection des repas, les soins sommaires d’hygiène. Un dossier d’évaluation doit être établi par le CLIC3 (Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique).

-      Les prestations des mutuelles et de la CPAM (Caisse Primaire

d’Assurance Maladie) peuvent accorder une prise en charge temporaire en cas de maladie ou d’accident, la durée de cette prise en charge sera fonction de la pathologie et de l’état de santé.

-      La déduction fiscale ou le crédit d’impôt :

en tant qu’association agréée nos prestations permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt  sur le revenu, égale à 50% du montant des prestations réglées au cours de l’année, dans la limite d’un plafond fixé par décret , voire d’un crédit d’impôt , dans certaines conditions spécifiques4.

-      Pour la garde d’enfant à domicile : le complément de libre choix du mode de garde. Caf et certains comités d’entreprise.

Les autres aides :

-      Le fonds d’action sociale des caisses de retraite et mutuelles, en cas de grave maladie

et /ou accident, sortie d’hôpital, …

-      Les exonérations d’une partie des charges patronales de sécurité sociales pour les

 personnes âgées de 70 ans et plus.

-      L’amélioration de l’habitat : OPAH (Opération Programmée d’Amélioration de

l’Habitat), ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), DDT (Direction Départementale des Territoires), Conseil Régional PACA, Pact Arim, …

-      Le CESU (chèque emploi-service universel préfinancé)

Financé tout ou partie par les entreprises, les comités d’entreprise ou les employeurs publics, le CESU est un moyen de paiement à montant prédéfini, qui permet de régler les prestations des services à la personne.

L’association accepte les chèques CESU « Sortir + ».

Ateliers Itinérants

L'Association

Partenaires

Logo CDA